Orientation

L’orientation est un point central du parcours pédagogique de votre enfant.

Le système éducatif français ayant pour objectif de paver sa voie vers la situation professionnelle qui correspond le mieux à ses aspirations, la question devient rapidement récurrente à l’approche de la fin de sa scolarité.
Comme il est relativement rare qu’un élève sache précisément quel métier il souhaite exercer à ce moment de sa vie, nous allons vous aider à y voir plus clair sur la question et à accompagner votre enfant dans ses choix d’orientation.

orientation

Orientation

Quelles sont les principales étapes d’orientation d’un élève ?

Bien que la question de l’orientation puisse se poser à tout moment de la vie scolaire de votre enfant, certaines années sont particulièrement décisives et impliquent des choix qui auront un impact durable sur son avenir.

La fin de la 3ème

L’année de 3ème est une année décisive en termes de choix et d’orientation. C’est la dernière année scolaire dont le programme est commun à tous les élèves avant de choisir dans quelle direction pédagogique s’orienter.

En fin d’année, en fonction des choix et des aspirations de votre enfant, 3 grandes possibilités s’offrent à lui :

La fin de la 2nde générale ou technologique

La fin d’année de 2nde générale ou technologique est très importante pour l’orientation de votre enfant. C’est à ce moment qu’il décide dans quels enseignements se spécialiser pour la fin de sa scolarité, ce qui peut avoir un impact important dans le choix de ses études postbac.

La fin de terminale

La fin d’année de terminale est un tournant majeur dans la vie de votre enfant. En fonction de sa filière, de ses choix de spécialité et de ses résultats, il est amené à décider de la suite à donner à son parcours d’apprentissage.

Pour les élèves de terminale professionnelle, deux choix principaux sont possibles :

Entrer sur le marché de l’emploi avec les qualifications procurées par le baccalauréat professionnel

Poursuivre son apprentissage dans le supérieur. Dans ce cas, le BTS (Brevet de Technicien Supérieur) est à privilégier, étant donné que le diplôme s’obtient à la suite d’un cursus relativement court (2 ans) et similaire à l’esprit du bac pro

Pour les élèves de terminale générale ou technologique, le baccalauréat est généralement suivi d’un cursus universitaire plus ou moins long en fonction de leurs aspirations. Toutes les voies sont possibles et les choix postbac dépendront en grande partie des spécialités sélectionnées en voie générale ou de la série suivie en voie technologique. Les futurs étudiants pourront emprunter la voie de la faculté ou de l’école supérieure pour des études pouvant amener à une licence (bac+3), un master (bac+5) ou un doctorat (bac+8), mais il est aussi possible de se diriger vers une professionnalisation plus rapide en BTS, BUT (Bachelor Universitaire de Technologie) ou Licence Professionnelle, qui ne sont pas incompatibles avec la poursuite d’études. Les plus assidus pourront quant à eux intégrer une école préparatoire sur deux ans afin d’accéder à des cursus plus pointus par la suite.

Orientation

Comment accompagner un élève dans ses choix d’orientation ?

Avant de commencer, il est important de noter que tous les adolescents n’ont pas des besoins similaires en termes d’aide et d’accompagnement à l’orientation. Certains disposent très tôt d’une idée précise de leurs préférences scolaires et/ou de leur futur parcours universitaire, voire du métier qu’ils souhaitent exercer. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de vous impliquer de manière trop intrusive dans le processus de décision de votre enfant. Confirmez avec lui ses choix et discutez de ses motivations, renseignez-le sur ce que ses choix impliquent, soyez attentifs à ses aspirations et ses inquiétudes, et respectez toujours son point de vue.

Il s’agit avant tout de son futur, et le pousser dans une direction qu’il n’a pas choisie peut se révéler, à terme, contre-productif.
Il est cependant normal qu’à ce moment de leur vie, les adolescents ne se soient pas encore projetés dans leur future situation professionnelle. En tant que parent, vous pouvez aider votre enfant à trouver sa voie. Voici quelques pistes de réflexion pour l’accompagner dans ses décisions d’orientation.

L’aider à mieux se connaître

Aider son enfant à mieux se connaître, c’est l’aider à définir ses aspirations, ses centres d’intérêts et ses envies. C’est la première étape permettant de l’accompagner dans ses choix d’orientation.

Plusieurs pistes sont possibles pour atteindre cet objectif, et toutes impliquent un dialogue ouvert et constructif entre vous et votre enfant. Si la communication entre vous est difficile, vous pouvez vous faire aider par un psychologue conseiller d’orientation.

Découvrez ses passions, et surtout en quoi elles lui tiennent à cœur.
En creusant au cœur du sujet, vous pouvez déterminer quelles sont ses motivations derrière ses passions, et dans quels métiers il est possible de retrouver des sensations similaires.

Faites des jeux de rôle pour le pousser à s’imaginer dans différentes situations professionnelles.
Créez des personas avec des situations personnelles et professionnelles différentes et faites-lui choisir celles qui lui correspondraient le mieux, cela peut donner des pistes intéressantes à explorer dans ses choix d’orientation.

Encouragez-le à s’investir dans des projets qui le motivent.
Si votre enfant s’intéresse à un projet concret et souhaite le réaliser ou y participer, dans la mesure du possible, soutenez-le, que ce soit activement ou simplement en lui exprimant votre approbation. Son enthousiasme et sa prise d’initiative sont souvent les indicateurs d’une activité qui l’intéresse et qui peut potentiellement être exercée dans le monde du travail.

Partager son expérience et lui faire découvrir des métiers

Un rôle important du parent d’élève est d’aider son enfant à y voir plus clair quant aux choix qui s’offrent à lui durant et après sa scolarité. En tant qu’adulte familier du monde professionnel, n’hésitez pas à partager vos expériences et à inciter votre enfant à s’intéresser à certains milieux professionnels qui vous tiennent à cœur et qui peuvent l’intéresser.

Lorsque votre enfant atteint une période décisive de sa scolarité et que les choix d’orientation deviennent importants, renseignez-vous sur les différentes familles de métiers qui pourraient lui plaire. Si possible, contactez des proches ou des amis qui peuvent avoir de l’expérience dans ces domaines et n’hésitez pas à les mettre en contact avec votre enfant. Plus il aura l’occasion de découvrir des métiers, plus son choix sera éclairé, et plus grandes seront ses chances de bien choisir sa voie ! Après vous être renseigné à propos de métiers qui peuvent potentiellement lui plaire, amenez votre enfant à s’y intéresser de manière naturelle : parlez-lui de ses matières préférées pour lancer le sujet par exemple.

Autre possibilité, renseignez-vous sur la tenue de salons des métiers et autres salons professionnels, qui sont des mines d’information pouvant aider votre enfant à s’y retrouver. Vous pouvez également contacter un conseiller d’orientation si vous souhaitez être sûr d’être bien accompagné.

Projeter avec lui la concrétisation de son choix et dédramatiser

Une fois que votre enfant dispose de toutes les informations nécessaires pour effectuer sereinement ses choix d’orientation, il s’agit maintenant de l’aider à se projeter et à se préparer. En effet, les conséquences de ces choix peuvent être très différentes en fonction de la filière ou des spécialités choisies au lycée.

Il est donc important de visualiser à l’avance l’après-scolarité et tout ce que cela implique : déménagement dans une autre ville pour un cursus universitaire spécifique, vie en apprentissage en CAP, continuation d’une vie lycéenne en BTS après un bac professionnel…, chaque situation a ses spécificités, et votre enfant doit en être conscient et l’accepter.

Cependant, il convient quand même de dédramatiser l’importance de ces choix d’orientation : la réorientation est possible dans le système scolaire en accord avec les équipes pédagogiques, ainsi que dans le milieu universitaire. Un choix qui semblait initialement correspondre aux envies de votre enfant et qui se révèle finalement inadapté n’est pas définitif. La réorientation ou la reconversion étant également possibles en milieu professionnel, il faut toujours garder à l’esprit que malgré l’importance des décisions prises en fin de troisième et au lycée, leurs conséquences ne sont pas irrémédiables.

Pour plus d’informations, contacter :