Communication Non Violente : spectacle « Ma Violence Ordinaire » – 12 mai à 20h00

Communication Non Violente : spectacle « Ma Violence Ordinaire » – 12 mai à 20h00

Spectacle « Ma Violence Ordinaire »

Comédienne, animatrice et humoriste québecoise formée à la Communication NonViolente depuis 10 ans, Erika Leclerc-Marceau œuvre dans le domaine des arts et communications. 

En partenariat avec l’Apel du Rhône, elle interprétera « Ma violence ordinaire« , spectacle-enquête humoristique sur la colère, la violence, les conflits dans le couple ou en famille. Une heure pour rire et réfléchir à « comment vive plus en paix avec soi-même, ses enfants, son conjoint, ses proches et les autres » !

Le spectacle raconte la quête d’une mère qui fait de son mieux. Une enquête drôle et touchante qui parle d’éducation, de colères, de conflits et de [non] violence. Est-ce que la colère est toujours violente? Parfois, j’ai l’impression que la violence est en moi, comment faire? Comment ça parle, vous, dans votre tête? Venez voir ce one woman show pour rirefléchir, être touché(es) et cultiver la paix !

Ce spectacle gratuit aura lieu le jeudi 12 mai à 20h, au cinéma Bellecombe, 61 rue d’Inkermann, 69006 Lyon.

Accueil à partir de 19h30. des places de stationnement sont disponibles en quantité limitée dans la cour en face du cinéma.

  • Texte et jeu: Erika Leclerc-Marceau
  • Mise en scène : Aude Maury
  • Conception éclairage: Dimitri Carret
  • Conception sonore: Martin Ferron
  • Dessin affiche: Marion Roger

Qu'est-ce que la Communication Non Violente ?

La Communication NonViolente (CNV) est une méthode de communication fondée sur l’empathie et la bienveillance. Selon l’auteur du concept, Marshall B. Rosenberf, la CNV représente « le langage et les interactions qui renforcent notre aptitude à donner avec bienveillance et à inspirer aux autres le désir d’en faire autant« .

Cette méthode de communication repose donc sur deux éléments essentiels :

  • L’empathie, qui représente la capacité à comprendre l’autre et à se mettre à sa place;
  • La non-violence, inspirée de Ghandi et qui correspond à l’intention de communiquer avec l’autre sans lui nuire.

Le but de la CNV est de « favoriser l’élan du cœur et nous relier à nous-mêmes et aux autres, laissant libre cours à notre bienveillance naturelle. Elle repose sur une pratique du langage qui renforce notre aptitude à conserver nos qualités de cœur, même dans des conditions éprouvantes ».